•  

    A l'heure où l'Etat français impose par la loi l'installation des compteurs LINKY couplés au système CPL toxique au sein même du domicile de l'ensemble de la population, des compteurs GAZPAR et compagnie pour l'eau, il est plus que nécessaire de faire reconnaître officiellement par l'OMS la nocivité des radiofréquences.

    S'il vous plaît, signez la pétition : 

    https://secure.avaaz.org/en/petition/IARC_WHO_Move_Radio_Frequency_Radiation_from_Class_2b_to_Class_1/?snqQjdb

     

    Cette pétition est internationale. Elle est soutenue par le Dr. Lennart HARDELL, Oncologue suédois, MD PhD, Hôpital Université d'Orebro, qui demande le reclassement des radiofréquences dans le Groupe 1 - cancérogène pour l'homme, comme l'ont été le tabac, le plomb, l'amiante, les vapeurs de diesel, etc.

    D'avance PARDON aux allergiques à l'anglais et à l'organisation AVAAZ.org

    Ouverte spontanément par une personne soudainement devenue ElectroHyperSensible (EHS) aux USA, il est important que tous les citoyens du monde s'y rassemble. 

    Pour celles et ceux qui ne comprennent pas l'anglais, cette pétition demande à l'OMS de reclasser les radiofréquences, actuellement classées dans le Groupe 2B potentiellement cancérogène, dans le Groupe 1 = cancérogène pour l'homme.  

    Si vous ne l'avez pas déjà fait, nous vous invitons vivement à signer et à faire suivre le lien de cette pétition en ligne :

    IARC, WHO: Move Radio Frequency Radiation from Class 2B to Class 1 CIRC, OMS: Déclassez le rayonnement des radiofréquences du Groupe 2B au Groupe 1
    https://secure.avaaz.org/en/petition/IARC_WHO_Move_Radio_Frequency_Radiation_from_Class_2b_to_Class_1/?snqQjdb

    Par votre signature vous offrez au Pr. Lennart HARDELL une force d'union internationale vis-à-vis de l'OMS.

     
    D'avance grand MERCI !

     


    votre commentaire
  • Comme ces moustiques peuvent transmettre des maladies virales (chikungunya, dengue, zika…) très préoccupantes certaines touchant le cerveau, et avant de trouver des solutions plus radicales aux niveaux national et international, on peut, et il faut, agir localement dans notre environnement immédiat.

    Ces moustiques n’aiment pas voyager (50 à 100 mètres maximum), ils sont silencieux et piquent surtout au niveau des jambes.

    *Afin de réduire au maximum leur reproduction, il faut supprimer toute eau stagnante chez soi et dans le voisinage proche. Par ex tout récipient extérieur, y compris soucoupes, doit être vidé et retourné. Surveiller les piscines non entretenues et les réservoirs de récupération d’eau (moustiquaires) les pneus etc…Une visite commentée des jardins est recommandée.

    *On peut également utiliser d’autres moyens pour se protéger surtout des répulsifs appliqués sur les jambes ils ne sont pas tous efficaces ou inoffensifs pour les enfants. (cf Que Choisir et internet)

    * L’utilisation massive d’insecticides est réservée aux autorités locales et seulement en cas de déclaration par les instances sanitaires d’un foyer avéré de maladies virales dans une localité précise. Les insecticides ne doivent pas être appliqués par les particuliers car ils diminuent la reproduction des prédateurs naturels des moustiques (oiseaux, poissons, batraciens) ainsi que les « bons » insectes, ils peuvent favoriser des résistances et ne sont pas inoffensifs pour les hommes.

    *La suppression d’eau stagnante est l’intérêt et la responsabilité de chacun et peut de plus faciliter les relations de bon voisinage. Évidemment la municipalité est également responsable pour vérifier l’absence d’eau stagnante dans les espaces collectifs, les mares et les fossés localisés au Crès.

    *Les risques sanitaires potentiels apportés par l’environnement et l’alimentation sont très nombreux et pas toujours démontrés . Les piqures de moustique vont devenir dès maintenant une réalité ainsi que l’émergence croissante de maladies virales à tropisme neurologique que les moustiques infectés par l’homme de retour d’un pays tropical peuvent nous transmettre, à nous d’agir.

    Henri Rochefort


    votre commentaire
  • LE CRES SALAISON ENVIRONNEMENT tiendra son assemblée générale le samedi 23 janvier 2016 dans la salle LA BULLE à partir de 17h . Un point complet de l'état environnemental de notre commune sous tous ses aspects sera présenté au cours de cette manifestation par le collectif des associations de défense de l'environnement du Crès.  Le diagnostic établi par le Syndicat mixte du bassin de l'Or en matière d'inondations et exposé au cours d'une réunion du comité de pilotage du programme d'actions et de prévention des  inondations du bassin de l'Or, dont Le Crès Salaison Environnement fait partie, vous sera présenté. L'association suit également les travaux de requalification de la zone d'activité du salaison à Vendargues entrepris par la Métropole . Elle est aussi partenaire de la commune dans l'agenda 21 qui semble bien enlisé.

     

     

    Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues pour apporter leurs expériences et leurs propositions afin d' améliorer notre cadre de vie et aider l'association dans ses actions. Des places sont disponibles au sein du bureau ; les candidats peuvent se manifester auprès du Président Jean-Paul Teulière par téléphone au 0467708729 ou par email à l'adresse suivante: assolcse@laposte.net.

     


    Pour commencer l'année 2016 avec de bonnes résolutions !

     


    votre commentaire
  •  

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • RDV samedi, le 10 octobre 2015 à 9 heure sur le parking du Lac du Crès (en face de l’éolienne)

    *un apéritif sera offert afin de remercier les  participants !

    L’entretien de notre ville n’est quasiment pas fait, plusieurs fossés et berges sont pleins de détritus. On y retrouve des déchets divers et variés (bouteilles plastiques, cartons, canettes, sacs plastique, branches d’arbre) qui flottent à la surface de notre rivière. En dehors de la pollution visuelle occasionnée sur la commune, ce grand nombre de détritus contribue au débordement de la rivière lors de fortes pluies. Ces mêmes déchets prennent ensuite la  direction de l’étang de l’Or et terminent leur voyage dans la mer.

    Prenez quelques minutes pour visualiser cette vidéo, une véritable catastrophe écologique !


    votre commentaire